Merci la Mode !

Campagne "merci la mode !".
Pour une mode non violente, sans fourrure animale.

mercilamode2000@gmail.com

http://mercilamode2000.wix.com/mercilamode

Bouchra Jarrar : Pitié pour les animaux !

OBJET :  Rejoignez les signataires du Pacte pour une mode non violente

image

Madame Jarrar,

Lors de votre dernière collection, vous avez choisi d’utiliser des fourrures véritables, notamment de blaireau. Nous souhaitons attirer votre attention sur l’aspect éthique du choix de prendre la fourrure d’un être sensible pour confectionner vos collections.

Le blaireau est une espèce menacée dans de nombreux pays d’Europe. Décimé par la chasse, il n’est pas juste de participer à ce jeu macabre. Pour trouver des blaireaux, la pratique du déterrage est utilisée :

Les déterreurs envoient des chiens dans le terrier et bouchent les entrées. Les chiens doivent acculer l’animal au fond du terrier pendant que les déterreurs creusent un trou. Ensuite, les animaux sauvages (blaireau, renard, ragondin) seront « arrachés » de leur terrier avec des pinces en fer, puis généralement tués à la dague.

L’animal souffre énormément : morsures par les chiens, combats violents, éventuels coups de pelles et pioches, capture brutale avec la pince métallique et mise à mort douloureuse à la dague.


En ce qui concerne les animaux d’élevage, lapins compris, le constat n’est pas mieux : les animaux sont confinés dans des cages pendant la durée de leur courte vie avant d’être gazés ou électrocutés.

Les élevages sont, de plus, extrêmement polluants. La concentration anormalement élevée d’animaux génère des tonnes de déjections et autres déchets riches en nitrates et autres substances nocives.

Les élevages propres n’existent pas, malgré le message que tente de faire passer l’industrie de la fourrure, et la fourrure sans souffrance est impossible.

La seule fourrure éthique reste la fourrure synthétique. Celle-ci, 20 fois moins polluante que celle issue d’élevages, propose des matières de grande qualité. Vous auriez sans aucun doute obtenu le même résultat esthétique avec des fourrures synthétiques « façon blaireau » .

A ce sujet la société Tissavel, maîtresse dans la fabrication de fourrure synthétique traitée de manière artisanale, est prête à fournir son savoir-faire.

L’intelligence humaine a ceci de remarquable qu’elle propose aujourd’hui de nombreuses alternatives efficaces afin de s’affranchir définitivement d’une exploitation cruelle du monde animal. Le monde de la mode, et plus particulièrement votre griffe, sortirait grandi de suivre le modèle de la créatrice Stella Mac Cartney qui propose une ligne féminine et glamour sans souffrance animale.

 

Par votre action, vous avez le pouvoir de rendre notre monde un peu moins violent. C’est pourquoi nous vous invitons à rejoindre dès maintenant les signataires de notre Pacte pour une mode non violente, en nous renvoyant le message joint signé. L’ensemble du monde de la protection animale en sera profondément reconnaissant.

Dans l’attente de votre retour.


Retourner à l’accueil : http://mercilamode2012.tumblr.com/

Le blaireau, est une espèce en voie de disparition. cette espèce méconnue fait actuellement l’objet d’une campagne de sensibilisation grâce à l’édition d’une brochure “vive le blaireau !” (disponible auprès des associations Aspas et Meles).
Cela n’empêche pas la “créatrice” Bouchra Jarrar d’ utiliser des fourrures de blaireau dans sa dernière collection ! Pourtant, un résultat similaire d’un point de vue esthétique aurait pu être obtenu avec un matière synthétique haut de gamme….
Nous allons écrire à la créatrice très bientôt…
(pour plus d’information, cliquez sur la photo)